Sunology FR logo
Sunology FR logo

Tous les articles

Stations et kits solaires : besoin d'un Consuel ?Mis à jour a month ago

Qu'est-ce qu'un Consuel ?

Cette validation de conformité d'une installation solaire est une démarche obligatoire pour toute mise en place d'une solution solaire nécessitant un montage manuel de certains composants. Les solutions Plug & Play n'en ont donc pas besoin ? Pas toutes, mais la plupart doivent obtenir ce fameux sésame pour pouvoir brancher ces installations. On ne badine pas avec l'électricité. Que ce soit pour la sécurité des personnes, du réseau général... il est important de s'équiper de produits sûrs et en conformité avec les règles officielles. On vous détaille tout ceci.



Consuel : mais qu'est-ce que c'est ?



Le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l'Électricité, plus connu sous le nom de Consuel, a pour principale mission de veiller au respect des réglementations en vigueur concernant les équipements électriques en France. En conséquence, cette entité française effectue des inspections sur les installations électriques qui relèvent de sa compétence. Cela s'applique notamment aux projets de construction de maisons ou aux travaux de rénovation. L'énergie solaire n'est pas en reste, car elle est également soumise à l'inspection du Consuel, en raison de la croissance de l'énergie solaire en France.

Le Consuel a le droit d'examiner tous les chantiers liés à l'électricité pour vérifier leur sécurité, et il délivre ensuite un certificat de conformité en fonction des résultats de l'inspection. Si vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées, vous pouvez consulter le site Internet dédié au Consuel à l'adresse suivante : https://www.consuel.com/dossiers-techniques/. Vous y trouverez une source d'informations complètes à ce sujet.

Le Consuel intervient lors des phases de construction, de rénovation ou de mise aux normes des installations électriques afin de s'assurer de leur conformité aux règles de sécurité en vigueur. Après cette inspection, le Consuel délivre un certificat de conformité qui atteste que l'installation a fait l'objet d'une vérification minutieuse et qu'elle répond aux normes de sécurité requises. Ce certificat revêt une importance capitale pour la mise en service d'une nouvelle installation électrique.

Qui demande l'intervention du Consuel ?

Il est impératif de procéder à une déclaration auprès d'Enedis (anciennement CACsi) lorsque vous souhaitez connecter un dispositif générant du courant électrique injecté dans le réseau, du moins en France.

Lors de cette démarche, qui peut être effectuée en ligne, vous vous engagez à demander la visite du Consuel si vous avez assemblé vous-même votre kit, dès lors que celui-ci n'a pas été préalablement testé en usine et n'a pas été entièrement préassemblé. Par conséquent, au moment de votre déclaration à Enedis, vous serez confronté à la décision de déclarer ou non que votre installation a été inspectée par le Consuel.

Il convient de souligner que les autorités ne procéderont pas à une inspection imprévue pour vérifier si vous avez fait appel au Consuel lors de l'installation de panneaux solaires sur votre toit. Le dilemme se pose principalement au moment de votre déclaration d'autoconsommation individuelle.

Le Consuel, est-ce gratuit ?

Malheureusement, pour obtenir le visa du Consuel, cela s'accompagne de frais. Cette démarche administrative se révèle doublement contraignante, puisqu'elle vous oblige à respecter des règles exprimées dans un jargon pour le moins technique, suivie d'une inspection physique.

En outre, elle implique que vous passiez à la caisse. Ce qui complique encore davantage la situation, c'est que ce n'est pas une simple formalité. En effet, il est possible que votre demande soit rejetée, vous obligeant ainsi à recommencer l'intégralité de la démarche de zéro.

Pour ceux qui installent peu de panneaux solaires, il est important de noter que ce coût supplémentaire en termes de temps et d'argent peut être lourd. Vous pouvez obtenir une estimation des frais en consultant ce document .

Les coûts dépendent du type d'installation que vous déclarez, avec un tarif d'environ 190 euros pour une installation solaire sans stockage et 220 euros pour une solution équipée de batteries. De plus, il est important de noter que des frais sont également associés aux contre-visites.

Kits ou Stations solaires "plug & play" : un Consuel les sépare.

En matière de panneaux solaires à brancher sur une prise, il y a les kits et les stations. Les kits et stations solaires désignent tous deux un panneau solaire avec micro-onduleur monté sur un support, le tout branché sur une prise de courant.

Quand vous achetez un kit, attendez vous à recevoir un ou plusieurs cartons contenant une série de pièces détachées:

1 Panneau solaire photovoltaïque
1 Micro-onduleur
1 Support de montage
1 câble secteur
De la visserie et/ou des pièces de fixation
Autres : câbles, bouchons...(selon les kits vendus)

C'est donc à vous de faire l'assemblage, avec des opérations de bricolage plus ou moins complexes à la clé.

Bien que vous ayez la possibilité de télécharger individuellement des certificats de conformité pour chaque composant, les rassembler ne garantit pas automatiquement la conformité globale requise pour éviter l'intervention du Consuel.

Il est essentiel de rester vigilant à l'usage excessif du terme "Plug'n Play" par certains sites web à des fins commerciales. En réalité, Enedis se base non pas sur la manière dont vous assemblez votre kit, mais sur le critère de "fabriqué, assemblé et testé en usine". Ainsi, que votre kit soit Plug and Play ou non, s'il n'a pas été préalablement testé en usine et entièrement assemblé, la certification du Consuel demeure nécessaire.



Affranchissez vous du Consuel en vous équipant d'une station solaire plug & play (ex: Sunology)

Pourquoi n’y a t’il pas besoin de Consuel pour les stations solaires comme celles de Sunology ?

Les systèmes testés et assemblés en usine sont assortis d'une conformité certifiée par l'usine elle-même. En revanche, dans le cas des kits "plug and play" que vous achetez, il n'existe pas de document unique de conformité pour l'ensemble ; plutôt, il y a un document distinct pour chaque composant.

Il existe de nombreux exemples où vous pouvez créer vous-même un produit identique à la version assemblée en usine, mais la garantie ne sera jamais la même. La moindre erreur, comme une vis mal serrée ou un élément en plastique mal positionné dans une connectique, peut entraîner la responsabilité du fabricant.

Pour faire une analogie, si vous effectuez vous-même la vidange de votre voiture, vous risquez de perdre la garantie du constructeur. Il en va de même lorsque vous assemblez vous-même des composants par rapport à l'installation préfabriquée en usine.

La conclusion est claire : le passage du Consuel demeure obligatoire sauf pour les stations pré-assemblées et préalablement testées en usine, et qui sont connectées à une prise existante conforme aux normes en vigueur.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non